Paco Chorobo est né à Úbeda, une petite ville en Andalousie, au sud de l'Espagne. Ce luthier représente le meilleur exemple de la nouvelle génération de jeunes luthiers, extrêmement bien préparés, expérimentés et en forte croissance.

Paco est un ingénieur télématique ainsi qu’un compositeur et joueur de flamenco professionnel. Cela lui donne une vaste vision et certaines compétences qui ne sont pas fréquentes dans la vieille école, lui rendant capable de satisfaire la demande actuelle de guitares sur mesure, plus personnalisées pour le guitariste en termes de son, jouabilité et esthétique.

Il était juste un enfant quand il a trouvé une vieille guitare à la poubelle: c’était une guitare mal faite, mais encore jouable. Il a donc décidé de la réparer lui-même ... c’était juste le début. Plusieurs années plus tard, il a commencé comme un joueur classique, et après avoir fini son degré élémentaire, il est passé au flamenco. Cela lui a permis d’acquérir une solide formation musicale, lui permettant d’améliorer sa technique grâce à la possibilité de jouer en direct et avec d'autres instruments tels que la guitare électrique et la basse.

Donc, avant de commencer comme luthier, Paco était vraiment familiarisé avec le monde de la guitare, et surtout, avec le son et la jouabilité des instruments professionnels. Son savoir-faire, sa capacité de travailler avec ses mains, en particulier, sa capacité de travailler le bois; sa créativité illimitée et son envie de s’exprimer à travers l'art sont les principales raisons pour lesquelles il a compris qu’il était né pour la lutherie et qu’il en ferait son métier.

Il a commencé à se préparer pour ce métier mais avant de toucher le bois. Il a passé trois ans à lire et à étudier tout ce qui concernait l'élaboration de la guitare: son histoire, ses méthodes de construction, son architecture sonore, la finition des produits chimiques, la botanique, la physique du son ... En même temps qu’il étudiait, il a créé son propre modèle de guitare. Puis, il a transféré les dessins CAD faits à l’ordinateur sur des gabarits en bois, des moules et des outils nécessaires pour la construction de la guitare.

Malgré l’usage de toutes les technologies dont nous disposons aujourd'hui, il est très influencé par la méthode traditionnelle de construction espagnole. Bien sûr, le résultat
découle de l'excellent chef-d’œuvre accompli précédemment par la triade Torres-Hauser-Romanillos sur la ligne classique, et Santos Hernandez-Esteso sur le flamenco. En plus, Paco a commencé à se familiariser avec les outils et le bois grâce à une formation de courte durée réalisée avec Rafael López. Après cela, il a continué tout seul son apprentissage. Alors, prêt à améliorer ses connaissances et techniques, il a suivi un cours avec Robert O'Brien (Etats-Unis), ce qui lui a permis d’adapter plusieurs aspects du style américain à la méthode espagnole.

Une autre étape importante dans sa carrière a été le fait d’habiter à Grenade pendant cinq ans. Grenade, connue pour être le fabricant de guitares le plus important dans le monde, accueille les ateliers de certains des plus grands luthiers en termes globales. Cela lui a permis de communiquer avec des maîtres tels que Renée Barslaag, Ana Espinosa, Rafael Moreno, José Fernández, Juan Labella ... « Bien qu’ils ne soient pas mes enseignants, ils m’ont apporté beaucoup de connaissances, ils m’ont aidé à trouver de superbes bois, ils m’ont permis de visiter leurs ateliers et, surtout, ils m’ont donné des conseils qui ont été pour moi comme un cadeau. »

Quoi qu'il en soit, Paco est principalement un luthier auto-apprenant, c’est-à-dire, il s’est formé par lui-même jusqu’au point d’être capable de développer son style unique. Il est considéré comme un constructeur sans préjugés, connu pour sa capacité à adapter chaque aspect de la guitare aux exigences du joueur. Mis à part les bois traditionnels, comme le bois de Rose et le Cyprès, il en a construit en utilisant d’autres bois tels que Bubinga, Palo Coral, Pau Ferro, Cocobolo, Madagascar... Il les travaille avec ses mains en utilisant des outils manuels, machines construites par lui-même, le logiciel CAD et les technologies de découpage laser. Ce luthier ajoute aussi des matériaux non standards sur la guitare classique, comme l’abalone ou la fibre de carbone. C’est pour cela que Paco fournit toute une variété d'options de construction afin d’arriver près de la limite de l'imagination.

Mis à part la construction de la guitare, il est aussi un finisseur capable d'offrir une large gamme d'options de finition, y compris la gomme-laque traditionnelle française le poli français), l’hydrique laque, l’uréthane catalysé et l’hybride, qui mélange le meilleur des deux mains et sa finition pulvérisée.

Sa passion et son respect pour la construction de la guitare, son attitude ouverte d'esprit, sa volonté pour mener à bien les exigences du client et sa persévérance infatigable à se dépasser sont les facteurs clés de son succès.